jeudi 22 avril 2010

Corps aqueux...

En fin de stage "Art Nouveau", Bruno Riboulot nous a fait patouillé...
(oserais-je dire au grand dam de
Laurent Rébéna et Bruno Gigarel, dont les visages se décomposaient à mesure que notre patouille transformait calligraphis en champ de bataille gélatineux et glissant?)



Empreintes formées avec des matières huileuses (encre litho, peinture à l'huile diluée avec huile de l'in et/ou térébenthine) déposées et modelées sur la surface d'un corps "aqueux et gélatineux" (ici gomme arabique visqueuse).
Puis on pose le papier (sec) sur lequel les matières huileuses adhèrent, on rince l'excédent de gomme arabique ... et VOILA!!

Un beau "gribouillage" comme je les aime!

3 commentaires:

Cécile PIERRE a dit…

Très chouette!!!!!J'aurai bien aimé patouiller aussi!!!! Biz et BRAVO pour ta reprise calligraphique!!!!

Abutilon a dit…

Cela donne envie d'essayer

Callie a dit…

Gélatineux ? euh... ch'suis pas sûre, là...

Nonobstant ce détail, l'effet est superbe, ça donne effectivement envie de tester...